Longueteau Genesis 2016 ambré 72,3%

Aujourd’hui un petit retour sur le Genesis Ambré de chez Longueteau. Le Genesis Ambré est un rhum agricole brut de colonne vieilli 24 mois en fût de chêne français, venant de Guadeloupe. Cette série est limitée à 5000 bouteilles titrant à 72,3%.

Au premier abord, l’alcool se fait bien sentir. Avec un peu d’ouverture, de la fraîcheur apparaît, des arômes de canne fraîche, d’iode, de paille, de vanille et une légère pointe d’agrumes. Dans un deuxième temps, des notes plus épicées viennent apporter de la complexité avec de la noix de muscade, de la réglisse et de la badiane.

En bouche, l’alcool apporte une certaine sécheresse, lui donnant un côté franc, droit. Il persiste quand même un gras et une douceur qui contre-balancent cette sécheresse. En termes d’arômes, la réglisse et l’iode dominent, la vanille reste présente mais est un peu plus en retrait qu’au nez. La finale est vraiment longue, et chaleureuse.

Un rhum classe, élégant, avec une belle personnalité. Le prix reste un peu élevé pour un rhum jeune, mais il ne faut pas oublier que vu son degré très élevé, les taxes le sont forcément d’autant plus. Je reste agréablement surpris par ce rhum.

Prix : 85€

Rapport qualité prix :/4

Note : 88

Un troisième Opus de Bielle chez Old Brothers

Depuis quelques jours, Old Brothers propose une troisième version de chez Bielle avec son Old Brothers 73,4%.

Il s’agit toujours d’un rhum blanc agricole brut de colonne, mais cette fois titrant à 73,4%. Cette édition, vieillie pendant 10 mois en cuve inox, est limitée à 785 bouteilles. Pour Anthony Martins, co-fondateur de Old Brothers, ce rhum se démarque des versions 72,8% et 72,6% par son côté atypique, plus porté sur le terroir, la canne et la racine. Une nouvelle version de bonne augure une nouvelle fois. Malgré un degré assez important, ces rhums font preuve d’une grande douceur et restent plus accessibles qu’on ne le pense. Une sortie à ne pas manquer.

Prix : env 55€

Enthousiasme :   / 5

 

Du nouveau chez l’embouteilleuse Eiling Lim

Aujourd’hui sont disponibles 2 nouvelles références chez l’embouteilleuse Eiling Lim.

Benriach 1999/2018 19 ans 55% joint bottling with Shinanoya

 Premier embouteillage commun entre Eiling Lim et les Japonais de Shinanoya. Pour son 19ème embouteillage, le choix de Madame Eiling Lim s’est porté sur cette belle distillerie du Speyside, Benriach. Je dois avouer que j’affectionne particulièrement les vieux embouteillages de Benriach des années 60 ou 70. Là on reste sur quelque chose de plus jeune, avec 19 ans au compteur, mais cela reste suffisant pour que le potentiel se révèle. Cette édition est limitée à 250 bouteilles pour un prix d’environ 140€.

Enthousiasme :    / 5

Prix : 140€

Speyside 1992/2017 49,7%

On commence à voir pas mal de vieux Speyside des années 90 actuellement, tous n’ont pas forcément un grand intérêt, mais parfois on peut tomber sur de belles surprises. Pour cette édition limitée à 130 bouteilles et âgée de 25 ans, la distillerie ne peut être divulguée. Mais on sait qu’il s’agit d’une distillerie très connue et construite en 1822. Il faudra tout de même compter environ 155€ pour pouvoir l’acquérir mais je pense que le prix reste  » raisonnable » par rapport au prix d’un embouteillage officiel.

Enthousiasme :    / 5

Prix : 155€