Résumé des dégustations du mois de Mars 2018

Manquant de temps en ce moment pour proposer des dégustations plus détaillées,  voici un petit résumé de ce que j’ai pu déguster dernièrement.

 

Glenrothes 1997 WB 58,8% :

Un très élégant Glenrothes, bien équilibré, sur des notes très Sherry. On est loin d’un Sherry monster. Mais un whisky accessible et qui brille par son excellence.

Note : 88

Rapport qualité prix :  /4

Ardmore Provenance Young&Feisty 46 %

Très iodé à l’ouverture, il évolue par la suite sur des notes tourbées,fumées. C’est jeune, on le sent, mais l’équilibre est là. Sympa, mais un peu simpliste ; néanmoins le prix reste raisonnable.

Note : 80

Rapport qualité prix : /4

Bowmore 15 ans cask 20115 56,7 % Artist 7

Beaucoup d’iode à l’ouverture, il lui faut du temps pour pouvoir déployer sa complexité. Un Bowmore assez étonnant avec plusieurs niveaux de lecture, c’est super bien fait techniquement ! C’est pas le profil de Bowmore que je préfère mais son côté très atypique et sa très belle complexité en font un Bowmore remarquable.

Note : 90

Rapport qualité prix :  /4

Elijah Craig 12 ans 47 % :

J’en avais entendu beaucoup de bien, je confirme. C’est parfumé et gourmand ! Des notes d’épices, de vanille, de caramel. Les 47% sont parfaitement équilibrés, pour le prix c’est vraiment très bien fait.

Note : 86

Rapport qualité prix :  /4

Découverte du Bar Fleming’s Irish Pub à Nantes

Hier soir, un peu par hasard, je me suis retrouvé dans un bar à whisky du centre de Nantes avec un ami.
En rentrant, j’aperçois quelques bouteilles sympathiques: Ben Nevis Signatory, Mortlach 15 ans… ce qui, tout de suite, éveille ma curiosité.
Ouverture de carte; et là, je découvre un Glendronach 2003/2014 pour LMDW à env 15€ le verre ! Banco! Bouteille non ouverte (encore mieux). Je déguste : un vrai bonheur ce petit Glendronach 2003, avec un côté bien Sherry mais tout en équilibre. Je le fais goûter à mon ami qui n’aimait pas le whisky. « Goûte ça,tu vas voir ». Il goûte et me dit « ouais sympa! Mais y a un petit truc en bouche qui me gêne ». Je comprends tout de suite et demande au patron- très aimable-une paille. J’ai bien senti l’incompréhension dans son regard (quel sacrilège va-t-il commettre?!), mais devant mon insistance il me donne gentiment la paille. Je me sers de celle-ci pour mettre une goutte d’eau dans le Glendronach et tend le verre à mon ami. Et là, c’est la révélation pour lui ! Le glendronach prend de la rondeur et gagne en complexité . Le patron comprend mon geste et nous échangeons alors dans une bonne ambiance sur ce Glendronach bien sympathique. 
Emballé par la carte de whiskys et par cette première expérience, je choisis de faire découvrir un autre whisky à mon ami. J’avais vu ce petit Glen Keith 1995 Signatory, et un petit Springbrank 12 ans Cask Strengh. Je dois avouer que le Springbrank a fait son petit effet: ses petites notes fumées, même cendrées, en font vraiment un whisky excellent. Le Glen Keith, en restant tout à fait correct, n’est toujours pas dans mon style; mais son nez aux notes d’herbes fraîches et sa bouche bien équilibrée en font un whisky très facile à boire.
Voilà une très bonne expérience et un bar qui mérite d’être connu, avec un patron super sympa, et heureux de pouvoir partager sur le sujet. Notez bien cette adresse si vous êtes de passage sur Nantes, le lieu est agréable et les prix pour moi très raisonnables.
Adresse : Fleming’s Irish Pub 22 Rue des Carmes, 44000 Nantes. 

 

Dégustation des rhums Samaroli 2017 Partie II

 

Samaroli Fidji 2001/ 2017  45%  :

Au nez, on sent tout de suite la note très jamaïcaine, et je dirais même plutôt Hampden. Très charmeur, avec des notes d’ananas, gingembre, menthol.

Avec un peu d’ouverture, des notes d’iode, d’épices et d’écorce d’orange apparaissent. Avec un tel nez, je m’attendais en bouche à quelque chose avec beaucoup de caractère. Mais je suis plutôt surpris par la douceur. Une bouche aux accents de West Indies, avec des notes de bois d’encens et d’épices. Avec un peu d’aération, l’iode et la canne fraîche reviennent un peu en avant. Curieusement, la douceur laisse par moment place aux notes d’alcool, donnant une sensation de déséquilibre en bouche. La finale est moyennement longue, sans être dénuée de caractère. Un Fidji dans la même lignée que les récents Fidji, avec ce côté très Jamaïcain.

Note : 85

Rapport qualité prix : /4

Samaroli Caribbean Soul Blended Rum  45% :

Un nez très agréable, très pâtissier avec de la vanille, du caramel et des fruits exotiques. Je suis assez étonné que la partie jamaïcaine ait été aussi bien domptée.

En bouche les fruits exotiques sont bien présents, et une note de Kirsh apparaît; la finale est plutôt bien réussie. L’assemblage entre la Jamaïque et Cuba fonctionne à merveille. 

Note : 88

Rapport qualité prix : /4

Samaroli Over the World 2017   45% : 

Au nez, de la vanille, du marzipan, un côté beurré et chocolaté. Avec un peu d’ouverture, des notes de tabac et de bois d’encens viennent compléter ce nez plutôt agréable, avec un alcool bien fondu. En bouche, la réglisse est très présente, lui donnant un petit côté Enmore, je trouve.

Note : 86

Rapport qualité prix : /4

 

Samaroli Jamaica Rhapsody Small batch 2017

Nez très typique de la Jamaïque. Un arôme mentholé très présent, complété par des fruits exotiques et de la banane. Un nez assez accessible, avec un alcool bien fondu. La bouche est plus corsée, mais la dillution joue pleinement son rôle en tempérant le caractère fougueux de ce Jamaïcain. Les arômes révélés par le nez se retrouvent en bouche. La finale est plutôt longue et ne manque pas de caratère elle aussi. Un Blend Jamaïcain sympa, que je conseillerais plutôt à ceux qui ne connaissent pas les rums de Jamaïque, pour son approche plus facile. Pour un amateur de Jamaïcain, il manquera à mon avis quelques degrés pour le convaincre pleinement…

Note : 84

Rapport qualité prix : /4