Dégustation de la gamme Chinese Theater Mask Partie 2

Sansibar Higland Park 1992-2016 51,4%

Dégustation :

Une légère note fumée, mentholée,  poivrée apparaît ; c’est très fin au nez, très précis, plutôt plaisant. L’attaque est assez explosive, pour laisser finalement apparaître, dans un calme déroutant, des notes de miel, de café . La finale est bien présente et persistante ne manqant pas de caractère.

C’est plutôt réussi techniquement et mérite d’être gouté !

Note : 88

Sansibar Caol Ila  1990-2016 49,2%

Dégustation :

On est directement mis dans le bain. On est en présence d’un Caol Ila fougueux et bien repésentatif de la distillerie. Des notes fumées, cendrées, citronnées, lui apportent une certaine complexitée. En bouche le festival continue . L’association d’arômes sucrées, salées est splendide ! Même si la fumée est présente, elle ne casse pas l’équilibre et se fond plutôt bien. La finale apporte un nouvel élan, mais toujours dans la douceur .

Sansibar à réussi un tour de force, avec ce Caol Ila 1990. La réduction ne limite pas sa puissance, tout en mettant en valeur ces arômes. J’ai pris un grand plaisir avec ce Caol Ila.

Note : 90

 

Bladnoch 1990-2016 47,6

Dégustation :

Notes d’oranges, de citron, de miel ; c’est très sympa mais c’est un trop dans la retenu pour moi…

En bouche, on sent une certaine fraîcheur, de la pomme et du pamplemousse. Je dois avouer qu’il y a un jolie équilibre, c’est plus très lissé, assez agréable et la finale est plutôt persitante sur des notes de tabac. Cela reste quand même très fermé pour moi. Pas franchement convaincu par ce Blandnoch personellement, je lui laisserai quelques temps d’ouverture pour moi l’apprécier un peu plus …

Notes : 85

 

 

Dégustation de la gamme Chinese Theater Mask Sansibar Partie I

Sansibar Glen moray  1990-2016 49,6%

Dégustation :

Au premier abord, au nez, un côté fumé, caoutchouc (plutôt curieux) qui s’estompe au bout d’une heure ou deux pour laisser apparaître de la gourmandise venue d’Alsace, le Marzipan; suivent des arômes de noix et de légères notes de bonbon. La bouche est gourmande, on retrouve la noix, du caramel, de la cannelle : c’est Noël avant l’heure, on se croirait à Strasbourg sur le marché de Noël ! Le tout se termine « tout feu tout flamme », avec un retour de la petite note fumée.

Une jolie découverte pour moi : un whisky qui ne se laisse pas apprivoiser au premier abord, mais avec un peu de patience, il devient un petit régal, dans une gamme de moins de 200€.

Note : 89  

Sansibar Very speyside old selection 46,3%

Dégustation :

Un petit Speyside sans provenance indiquée, mais c’est souvent gage de qualité chez Sansibar. Dans un premier temps, des notes d’épices, de bois, d’encens. Après quelques minutes, ces notes évoluent sur le caramel au beurre salé, la vanille, et toujours cette petit pointe d’épice. Je dois avouer que c’est très réussi.

La bouche est plutôt lisse, sur le tabac, le cuir. C’est « dangereusement » buvable. Avec une finale moyennement longue. C’est une main de fer dans un gant de velours . Un Speyside de très bonne facture, le nez est très très réussi je trouve. Il dispose d’une certaine complexité, tout en gardant un côté « easy to drink ».

Note : 87

Sansibar Speyside 1973 52%

Dégustation :

Ah les speysides des années 70… plus j’en goûte, plus j’aime ça ! Bon dès les premières notes on tombe sur les fesses, c’est un bouquet de fruits exotiques, papaye, noix de coco, un zeste d’orange… un vrai régal !

En bouche on continue sur la même trame, avec des notes de mûres, de raisin sec, de banane, de vanille. L’alcool est bien fondu, l’équilibre est là et la finale est plutôt longue. Imaginez-vous 5 min, dans un bar au bord du lagon, le soleil se couchant et vous, dégustant ce formidable whisky exotique …. L’espace d’un instant ce whisky m’a fait rêver !

Note : 93

Sansibar Tormore 1988 51,6 %

Dégustation :

La céréale est omniprésente au nez, c’est malté à souhait avec un petit coté brioché. Dans un second temps apparaissent des notes de cuir, de poivre. C’est assez exubérant. En bouche c’est plutôt rond et gourmand, les années ont un peu tempéré la fougue de ce Tormore, même s’il garde un caractère certain. J’ai bien aimé ce Tormore, même si c’est pas une distillerie que j’affectionne particulièrement. C’est clairement le meilleur Tormore que j’ai pu boire, néanmoins le prix de 219€ reste un peu prohibitif pour moi.

Note 86

 

 

 

Dégustation Samaroli 1993 Jaimaica Full Proof 65,60%

Samaroli Rum Jamaica 1993 Full Proof 65,60%

J’ai eu l’honneur, et je pèse mes mots, d’avoir un “fou de caviste” qui un jour m’a dit “tiens, j’ai un fond de bouteille pour toi !” Imaginez qu’on vous donne un fond de Jamaica 1993 Samaroli, moi grand fan des rums Jamaicaïns ! Je tiens donc tout d’abord à remercier Jerôme Lautier de “L’adresse gourmande”, un passionné qui m’a permis d’apprendre et de goûter certaines merveilles.
1993 chez Hampden, c’est clairement un millésime de légende. J’ai en mémoire le 1993 Silver Seal qui était magistral ! Chez Samaroli, on est rarement au dessus de 45 degrés, ce qui en fait déjà une exception. Seulement 260 exemplaires de cette version, ce qui ajoute à la rareté.
Le nez s’ouvre tout de suite sur l’association vernis-ananas, pas de mystère on est bien sur un Hampden. On a un nez plus discret que sur le Silver Seal, mais plus travaillé. Egalement, des notes un peu plus sucrées au nez, un petit côté Demerara, avec un peu de boisé et de vanille. Le nez est magnifique, moins puissant que Silver Seal, mais plus délicat et complexe.
En bouche, l’alcool est bien présent, mais contrebalancé par une certaine douceur. Le style Samaroli est bien là… C’est gourmand, et en même temps astringent . Les arômes sont conformes au nez. Bien construit, fin et en même temps assez de caractère pour imposer le style Hampden. La finale est longue, très longue.
On est en présence d’un rum très classe, très typique Jamaïcain; il fait effectivement partie pour moi des plus beaux Jamaïcains.
C’est un rum de légende clairement, si vous êtes fan de Jamaicaïn, “foncez pauvre fou !!!” Il est dingue ce Rum … mais encore faut-il en trouver …
Ma note :
93