« Sublime, forcément sublime », Madame Comte…

Cuvée Figthing Spirit Gold

 

Canne à sucre fraîche, un peu de fruits exotiques. L’alcool n’est pas excessif, plutôt sympa.

Léger, frais, accompagné d’un certain caractère, il s’avère très « easy to drink ».

C’est un rhum blanc agréable, le nez pour moi manque un peu de complexité par rapport à ses deux petites soeurs, pour un tarif légèrement supérieur.

Note 70

prix env 50€

Cuvée Caribaea

A l’ouverture, j’ai été impressioné par l’exhubérance de son nez: c’est un feu d’artifice de notes chaleureuses et tropicales ! Elles évoluent par la suite sur des notes douces de mûres, de framboises.

En bouche, c’est puissant : l’alcool est légèrement brûlant, sans pour autant être gênant. Les arômes de canne à sucre fraîche, iodée, et un peu terreuse apportent un côté terroir authentique à cette cuvée Caribaea.

La finale, moyennement longue, est dans la même ligne directrice que la bouche: pas de surprise, la mission est remplie. Un petit conseil: prenez votre temps et humez votre verre vide. Un arôme de jasmin apparaît; personnellement, j’ai adoré…

En conclusion : Un rhum avec un nez magnifique; la bouche n’est malheureusement pas du même niveau selon moi, mais l’ensemble est cohérent et très agréable. A noter qu’une partie des recettes sera reversée à l’association Caribae, une initiative qui mérite d’être citée.

Note 78

Limitée à 1150 bouteilles;  prix env 45 €

La tour de L’or 2016

Le premier embouteillage blanc La tour de l’or, donc sur le papier un rhum supérieur aux deux autres.

Pour l’ouverture, prenez votre temps. Un côté un peu austère apparaît au début, mais rapidement une complexité se fait sentir, le potentiel me « saute au nez »… En le laissant s’ouvrir, le litchi, le menthol, le poivre apparaissent. C’est délicat, raffiné : j’adore…l’or!

En bouche, c’est d’une pureté étonnante, une douce harmonie. On se laisse facilement bercer par ces notes de litchi lors d’une longue soirée d’été au bord de la mer…

On a clairement affaire à un Grand rhum blanc, clairement plus technique que le Caribaea, moins accessible au premier abord. Mais avec un peu de patience, il se révèle « forcément sublime… »

Note 80

Limitée à 1250 bouteilles prix env 45 €

North Star Spirits Whisky

  ARDMORE 2008-2016 57,1%

Au nez, une tourbe légèrement fumée, un peu de bacon et d’iode. C’est jeune, ça rappelle un peu les jeunes Caol Ila et Ardberg. Mais c’est franc, propre et très agréable.

En bouche, c’est soyeux et puissant à la fois. Un fruité apporte un peu de complexité. Un joli whisky, à prix très raisonnable, qui plaira aux amateurs de tourbe, pour environ 89€ .

Note : 86

  GLENROTHES 1996- 54,6%

Glenrothes est pour moi très aléatoire, avec de bonnes surprises parfois, et des déceptions d’autres fois. Ici, le nez semble plutôt prometteur…  Hmm… petit régal de biscuit beurré, de gingembre, d’orange et un peu de caramel. En bouche, c’est plutôt équilibré, assez typé Speyside; pas de véritable surprise mais pas aussi enthousiasmant que le nez.
Un joli Glenrothes pour 139€. Plutôt bien construit je trouve; le nez nettement au dessus de la bouche.
Note : 88

 BUNNAHABHAIN 1990-2016 51,1%

Au nez, des notes de citron, de miel, qui tendent vers le caramel et beurre salé. Un nez très classique de Bunnahabhain mais très bien fait pour autant. La bouche est plutôt gourmande, et ne manque pas de caractère; c’est puissant tout en étant équilibré. Le miel est toujours là, se mêlant aux notes florales. La finale est moyennement longue.
Un joli petit Bunnahabhain affiné avec le temps plutôt réussi !
Note : 89

 

 

 

Dégustation de la gamme Chinese Theater Mask Partie 2

Sansibar Higland Park 1992-2016 51,4%

Dégustation :

Une légère note fumée, mentholée,  poivrée apparaît ; c’est très fin au nez, très précis, plutôt plaisant. L’attaque est assez explosive, pour laisser finalement apparaître, dans un calme déroutant, des notes de miel, de café . La finale est bien présente et persistante ne manqant pas de caractère.

C’est plutôt réussi techniquement et mérite d’être gouté !

Note : 88

Sansibar Caol Ila  1990-2016 49,2%

Dégustation :

On est directement mis dans le bain. On est en présence d’un Caol Ila fougueux et bien repésentatif de la distillerie. Des notes fumées, cendrées, citronnées, lui apportent une certaine complexitée. En bouche le festival continue . L’association d’arômes sucrées, salées est splendide ! Même si la fumée est présente, elle ne casse pas l’équilibre et se fond plutôt bien. La finale apporte un nouvel élan, mais toujours dans la douceur .

Sansibar à réussi un tour de force, avec ce Caol Ila 1990. La réduction ne limite pas sa puissance, tout en mettant en valeur ces arômes. J’ai pris un grand plaisir avec ce Caol Ila.

Note : 90

 

Bladnoch 1990-2016 47,6

Dégustation :

Notes d’oranges, de citron, de miel ; c’est très sympa mais c’est un trop dans la retenu pour moi…

En bouche, on sent une certaine fraîcheur, de la pomme et du pamplemousse. Je dois avouer qu’il y a un jolie équilibre, c’est plus très lissé, assez agréable et la finale est plutôt persitante sur des notes de tabac. Cela reste quand même très fermé pour moi. Pas franchement convaincu par ce Blandnoch personellement, je lui laisserai quelques temps d’ouverture pour moi l’apprécier un peu plus …

Notes : 85