« Sublime, forcément sublime », Madame Comte…

Cuvée Figthing Spirit Gold

 

Canne à sucre fraîche, un peu de fruits exotiques. L’alcool n’est pas excessif, plutôt sympa.

Léger, frais, accompagné d’un certain caractère, il s’avère très « easy to drink ».

C’est un rhum blanc agréable, le nez pour moi manque un peu de complexité par rapport à ses deux petites soeurs, pour un tarif légèrement supérieur.

Note 70

prix env 50€

Cuvée Caribaea

A l’ouverture, j’ai été impressioné par l’exhubérance de son nez: c’est un feu d’artifice de notes chaleureuses et tropicales ! Elles évoluent par la suite sur des notes douces de mûres, de framboises.

En bouche, c’est puissant : l’alcool est légèrement brûlant, sans pour autant être gênant. Les arômes de canne à sucre fraîche, iodée, et un peu terreuse apportent un côté terroir authentique à cette cuvée Caribaea.

La finale, moyennement longue, est dans la même ligne directrice que la bouche: pas de surprise, la mission est remplie. Un petit conseil: prenez votre temps et humez votre verre vide. Un arôme de jasmin apparaît; personnellement, j’ai adoré…

En conclusion : Un rhum avec un nez magnifique; la bouche n’est malheureusement pas du même niveau selon moi, mais l’ensemble est cohérent et très agréable. A noter qu’une partie des recettes sera reversée à l’association Caribae, une initiative qui mérite d’être citée.

Note 78

Limitée à 1150 bouteilles;  prix env 45 €

La tour de L’or 2016

Le premier embouteillage blanc La tour de l’or, donc sur le papier un rhum supérieur aux deux autres.

Pour l’ouverture, prenez votre temps. Un côté un peu austère apparaît au début, mais rapidement une complexité se fait sentir, le potentiel me « saute au nez »… En le laissant s’ouvrir, le litchi, le menthol, le poivre apparaissent. C’est délicat, raffiné : j’adore…l’or!

En bouche, c’est d’une pureté étonnante, une douce harmonie. On se laisse facilement bercer par ces notes de litchi lors d’une longue soirée d’été au bord de la mer…

On a clairement affaire à un Grand rhum blanc, clairement plus technique que le Caribaea, moins accessible au premier abord. Mais avec un peu de patience, il se révèle « forcément sublime… »

Note 80

Limitée à 1250 bouteilles prix env 45 €

Nouveautés chez Eiling Lim

Quatre nouvelles versions chez Eiling Lim 

 

En effet aujourd’hui sont sorties 4 nouvelles références chez Eiling Lim.

Glenrothes 1997/2016 19 ans

Vieilli en fût de Sherry de premier remplissage, titrant à 50,2%, cette 13ème release de Eiling Lim est limitée à seulement 201 bouteilles. Il s’agit de la première version en fût de Sherry de chez Eiling Lim, et en général le Sherry réussit plutôt bien aux whiskys de Speyside….

Après avoir goûté un joli Glenrothes 1996 de chez North Star Spirits, et connaissant le talent de Eiling Lim, je ne peux qu’être excité à l’idée de pouvoir le goûter prochainement.

prix : env 149€

Bessie’s Dram

Cuvée en hommage à Bessie Williamson, première femme à gérer une distillerie écossaise au 20ème siècle (Laphroaig).

Un Islay NAS (sans mention d’âge) et sans mention de la provenance de la distillerie, titrant à 51,3% et en version limitée (comme dit Eiling « not so many bottles »). Il ravira les amateurs de tourbe, pour un budget raisonnable de 90€.

Tennessee Whisky (et non Whiskey)

Une version à nouveau sans mention d’âge ni de provenance, ce qui, entre nous, peut révéler de très bonnes affaires chez des embouteilleurs sérieux comme Eiling, qui plus est dans un budget « raisonnable ».

Une première aussi pour cet embouteilleur au pays des cows-boys ! Un Tennesse Whisky refusant de s’appeler Tennesse Whiskey, car considérant que son Whiskey est l’égal de ses cousins écossais !

Une jolie curiosité pour un prix d’environ 90€ qui ravira les fans de Bourbon, et pourquoi pas ceux de Whisky …

« Older than Old » Blended Malt 

Une version qui m’avait conquis l’année dernière. Rebelote cette année, avec une nouvelle version de ce « Older than Old » avec toujours un mélange de single malt des années 70/80/90, auquel s’ajoute une part de la version de l’année précédente.

En dépit d’une attirance traditionnellement moins forte des amateurs de whiskys pour les Blend, je crois que le rapport qualité-prix est exceptionnel. Et que l’erreur serait de ne pas le goûter…

 

 

 

 

 

 

 

Nouveauté chez Maltbarn

Deux nouveautés intéressantes chez Maltbarn :

 


Speyside 1973 Maltbarn

Age : 43 ans
Région : Speyside
Degré : 47,7 %
Nombre de bouteilles : 149
Après TWA, Eiling Lim, Sansibar, un nouveau Speyside 1973 à se mettre sous la dent, pour la modique somme de 420€

 

Age :26 ans
Région : Irlande
Degré : 49,3 %
Nombre de bouteilles : 114
Les vieux Irlandais ont vraiment le vent en poupe. Leurs notes fruitées n’y sont pas pour rien ! Malheuresement, déjà ´sold out´ chez Maltbarn…