La Tour de L’or 2005 La Mauny

Un nouveau La Mauny signé Madame Comte
Après deux magnifiques cuvées ( La Tour de L’or 2001 et 2006), Chantal Comte poursuit sa collaboration avec la maison La Mauny. Elle a sélectionné cette fois-ci un Single Cask (donc un seul fût) millésimé de 2005, mis en bouteille en Avril 2017. Vieillie pendant 11 ans en fût de Cognac, puis 12 mois en cuve inox, cette édition est limitée à 515 bouteilles.
Prix : env 215 €
Enthousiasme :   / 5

« Sublime, forcément sublime », Madame Comte… Acte II

La Tour de l’Or  2006  57,7 %

Sortie il y a environ un mois, cette Tour de l’Or issue des chais de chez La mauny a été distillée et mise en fût en 2006. Elle a connu un vieillissement pendant 10 ans, en partie en fût de chêne français et pour l’autre partie dans d’anciens fûts de Cognac. Pour finir, elle a passé 12 mois au repos en cuve inox. Elle a été mise en bouteilles en avril 2017, donnant lieu à 2000 pièces numérotées.

A l’ouverture, je suis saisi par la puissance aromatique ! Un nez envoûtant d’épices, de senteurs de bois, d’encens… c’est tout simplement splendide ! Un alcool parfaitement intégré, une senteur résineuse : on se sent transporté dans une forêt de sapins, avec cette touche indienne d’encens persistant. Un pur moment de bonheur et de voyage…

En bouche, le festival continue dans les mêmes lignes. Je dirais que le côté résineux prend un peu le dessus en bouche. On a un bon équilibre, de la rondeur et en même temps du punch: les 57,7% se font sentir sans pour autant être désagréables. On se laisse aisément glisser sur la finale….

Une finale qui est justement bluffante, d’une longeur incroyable !!! Sans perdre en intensité, elle perpetue le plaisir que j’ai pu ressentir au nez et en bouche.

Voici une des plus belles versions de chez Chantal Comte que j’aie pu boire, un voyage au coeur des parfums d’ailleurs… Que ce soit le nez ou la bouche, le bonheur est au rendez-vous! C’est parfumé à souhait, équilibré, et toujours dans le style de Madame Comte : un côté classe et raffiné. Merci à vous Madame Comte, un très grand Rhum est né…

Note : 93

Prix : env 130 €

rapport qualité prix :  /4

 

« Sublime, forcément sublime », Madame Comte…

Cuvée Figthing Spirit Gold

 

Canne à sucre fraîche, un peu de fruits exotiques. L’alcool n’est pas excessif, plutôt sympa.

Léger, frais, accompagné d’un certain caractère, il s’avère très « easy to drink ».

C’est un rhum blanc agréable, le nez pour moi manque un peu de complexité par rapport à ses deux petites soeurs, pour un tarif légèrement supérieur.

Note 70

prix env 50€

Cuvée Caribaea

A l’ouverture, j’ai été impressioné par l’exhubérance de son nez: c’est un feu d’artifice de notes chaleureuses et tropicales ! Elles évoluent par la suite sur des notes douces de mûres, de framboises.

En bouche, c’est puissant : l’alcool est légèrement brûlant, sans pour autant être gênant. Les arômes de canne à sucre fraîche, iodée, et un peu terreuse apportent un côté terroir authentique à cette cuvée Caribaea.

La finale, moyennement longue, est dans la même ligne directrice que la bouche: pas de surprise, la mission est remplie. Un petit conseil: prenez votre temps et humez votre verre vide. Un arôme de jasmin apparaît; personnellement, j’ai adoré…

En conclusion : Un rhum avec un nez magnifique; la bouche n’est malheureusement pas du même niveau selon moi, mais l’ensemble est cohérent et très agréable. A noter qu’une partie des recettes sera reversée à l’association Caribae, une initiative qui mérite d’être citée.

Note 78

Limitée à 1150 bouteilles;  prix env 45 €

La tour de L’or 2016

Le premier embouteillage blanc La tour de l’or, donc sur le papier un rhum supérieur aux deux autres.

Pour l’ouverture, prenez votre temps. Un côté un peu austère apparaît au début, mais rapidement une complexité se fait sentir, le potentiel me « saute au nez »… En le laissant s’ouvrir, le litchi, le menthol, le poivre apparaissent. C’est délicat, raffiné : j’adore…l’or!

En bouche, c’est d’une pureté étonnante, une douce harmonie. On se laisse facilement bercer par ces notes de litchi lors d’une longue soirée d’été au bord de la mer…

On a clairement affaire à un Grand rhum blanc, clairement plus technique que le Caribaea, moins accessible au premier abord. Mais avec un peu de patience, il se révèle « forcément sublime… »

Note 80

Limitée à 1250 bouteilles prix env 45 €