Dégustation des rhums Samaroli 2017 Partie II

 

Samaroli Fidji 2001/ 2017  45%  :

Au nez, on sent tout de suite la note très jamaïcaine, et je dirais même plutôt Hampden. Très charmeur, avec des notes d’ananas, gingembre, menthol.

Avec un peu d’ouverture, des notes d’iode, d’épices et d’écorce d’orange apparaissent. Avec un tel nez, je m’attendais en bouche à quelque chose avec beaucoup de caractère. Mais je suis plutôt surpris par la douceur. Une bouche aux accents de West Indies, avec des notes de bois d’encens et d’épices. Avec un peu d’aération, l’iode et la canne fraîche reviennent un peu en avant. Curieusement, la douceur laisse par moment place aux notes d’alcool, donnant une sensation de déséquilibre en bouche. La finale est moyennement longue, sans être dénuée de caractère. Un Fidji dans la même lignée que les récents Fidji, avec ce côté très Jamaïcain.

Note : 85

Rapport qualité prix : /4

Samaroli Caribbean Soul Blended Rum  45% :

Un nez très agréable, très pâtissier avec de la vanille, du caramel et des fruits exotiques. Je suis assez étonné que la partie jamaïcaine ait été aussi bien domptée.

En bouche les fruits exotiques sont bien présents, et une note de Kirsh apparaît; la finale est plutôt bien réussie. L’assemblage entre la Jamaïque et Cuba fonctionne à merveille. 

Note : 88

Rapport qualité prix : /4

Samaroli Over the World 2017   45% : 

Au nez, de la vanille, du marzipan, un côté beurré et chocolaté. Avec un peu d’ouverture, des notes de tabac et de bois d’encens viennent compléter ce nez plutôt agréable, avec un alcool bien fondu. En bouche, la réglisse est très présente, lui donnant un petit côté Enmore, je trouve.

Note : 86

Rapport qualité prix : /4

 

Samaroli Jamaica Rhapsody Small batch 2017

Nez très typique de la Jamaïque. Un arôme mentholé très présent, complété par des fruits exotiques et de la banane. Un nez assez accessible, avec un alcool bien fondu. La bouche est plus corsée, mais la dillution joue pleinement son rôle en tempérant le caractère fougueux de ce Jamaïcain. Les arômes révélés par le nez se retrouvent en bouche. La finale est plutôt longue et ne manque pas de caratère elle aussi. Un Blend Jamaïcain sympa, que je conseillerais plutôt à ceux qui ne connaissent pas les rums de Jamaïque, pour son approche plus facile. Pour un amateur de Jamaïcain, il manquera à mon avis quelques degrés pour le convaincre pleinement…

Note : 84

Rapport qualité prix : /4

 

 

 

Eiling Lim Rum Belize 2007

A l’ouverture, la note de solvant est dominante et dérangeante, mais le nez s’ouvre assez rapidement avec du miel, du sucre roux, de la barbe à papa, de la fraise, ce qui le rend vite très chaleureux.
En bouche, ce Belize montre ses muscles, sans pour autant perdre son équilibre. Beaucoup de caramel, de mélasse, sans être écoeurant, avec une certaine sécheresse en bouche qui apparaît et qui équilibre le tout.
La finale est plutôt persistante, avec une jolie note de menthol.
Un Belize très agréable, avec son nez comme principal atout. Il manque cependant à mes yeux un peu de complexité en bouche. A moins de 100€, cela reste quand même un bon rapport qualité prix.
Rapport qualité prix :    /4
Note : 87

Rum Belize 2007 66,6% Eiling Lim

Pour sa première cuvée de rhum, Eiling Lim a choisi un fût de la distillerie de Travellers à Belize. Rares sont les fûts de cette distillerie qui arrivent chez les indépendants. Cette version titre à 66,6%, de quoi se faire plaisir ! Limitée à 281 bouteilles, cette édition est un Joint Bottling réalisé en association avec l’embouteilleur The Duchess Rum.